JL Masson dénonce un texte qui va aggraver l’immigration de masse

Dimanche 22/04/2018

Projet de loi « asile – immigration » : Mon Intervention en tant que 1er orateur ( LR) de l’art.20 

Je profite de cet article qui ouvre le titre III sur l’amélioration des conditions d’intégration et d’accueil des étrangers en situation régulière pour constater que ce projet de Loi passe à côté de son objet.

Malgré son nom, ce texte ne traite pas l’immigration légale qui représente pourtant l’essentiel du flux migratoire vers la France. Chaque année, plus de 200 000 nouveaux étrangers reçoivent le plus officiellement du monde des titres de séjour. En 2017, un chiffre record de 262 000 a même été atteint. Mais de cela, il ne sera pas question dans la discussion de cette Loi.

Les mesures proposées additionnent des ajustements techniques, parfois contradictoires, qui ne donnent aucune lisibilité à la philosophie du texte. Non, celui-ci ne permettra aucune maitrise de l’immigration, les françaises et les français doivent le savoir.

La responsabilité eut été de se demander si la France doit continuer à accueillir tous les ans l’équivalent de la population du département des Ardennes, du Jura ou de la Guyane.

Pourtant, le Président Macron ne se désintéresse pas du sujet puisqu’il a indiqué dimanche dernier, lors de l’interview télévisé : « Nous sommes face à un phénomène migratoire inédit et qui va durer ». Comment peut-on dresser un tel constat sans en tirer des décisions en termes d’actions publiques.

Mais peut-être, faut-il attendre d’être « submergé », pour reprendre le mot utilisé par le ministre d’état, pour se décider à définir une politique qui ait du sens pour maitriser l’immigration dans notre pays.

Non, je vous le dis, je l’affirme même, ce texte est un texte d’affichage. Il ne freinera pas l’immigration dans notre pays, pire il l’accentuera. Vous ne pourrez pas berner impunément les françaises et les français. Le moment venu, ils s’en rendront compte et ils vous jugeront.

En plus et à ce moment du débat, je ne vous poserais plus la question, Monsieur le Ministre d’état, de votre plan caché de régularisation de plusieurs dizaines de milliers de sans-papiers, votre refus de répondre depuis 7 jours démontre qu’il existe vraiment.

Merci de m’avoir écouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *